Blog

Microsoft Creative Jam et gagnant-Mac comparaison du système

Microsoft Creative Jam a été lancé pour faire un travail créatif plus étroite avec les produits de surface. Surface Produkte? Das ist die Hardware-Linie des Software-Giganten Microsoft, der damit zu den Arbeitsplätzen der Kreativen und Kreatoren vordringen will. Denn von denen nutzen fast 50 Prozent Computer aus dem Hause Apple. Hat das heute noch einen guten Grund?

Ordinateur Microsoft Surface

Les ordinateurs de surface de Microsoft offrent beaucoup plus que les caisses de pommes de Cupertino en termes techniques. Par exemple, tactile affiche sur les postes de travail et ordinateurs portables. Les dispositifs peuvent être semblables à Wacom Cintiques, avec un stylet sensible à la pression pour agir directement sur le moniteur. Un autre avantage est le matériel des modèles haut de gamme. En regardant de plus près, il apporte les yeux de tous les nerds technologie créative briller. Si vous êtes par ailleurs, même avec un SurfaceStudio 2, que le dernier flirt série de l'appareil de bureau, vous pouvez une valeur d'environ 5 000 euros au cours DOCMA Prix 2019 victoire.


Galerie de photos: Microsoft Jam Creative en 2019 à Berlin


  • Lea Schumacher, Sven Doelle
    Voici une petite énigme pour les lecteurs assidus de Doc Baumann Bildkritik: Celui qui trouve l'erreur dans la logique de l'image?

comparaison du système Win-Mac

La question se pose: Comment la technologie de Microsoft a frappé au Défi? Le matériel est grand et devrait vraiment faire la différence entre les systèmes d'exploitation aujourd'hui se sentent à peine. Cependant, pour la plupart des participants des équipes créatives qui traitent avec Windows semblait bien peu familier.

Pour cette raison, ils ont un peu de temps avant même le début, pour personnaliser l'espace de travail et faire des amis avec des outils tels que la molette de surface. Très vite, nous avons réalisé un long temps les utilisateurs de Mac: Bien que les applications Adobe sous le regard de Windows et Mac OS aujourd'hui même, un changement du système sous-jacent la pratique ne doit pas être sous-estimé défi.

Rage informatique

En parlant de défi: j'avais observé le il y a un an par moi-même. De la colère à la stratégie des produits d'Apple, je me posai un livre de surface puis. Le Macbook Pro précédemment nouvellement introduit était beaucoup plus cher que son prédécesseur. Cependant, sans être devenu beaucoup plus rapide. De plus, dois-je être supprimé avec des interfaces hausse des prix des produits. De même, étaient des éléments importants - tels que le clavier - a été remplacé par de nouveaux, malheureusement pire. Maintenant, je devais acheter des adaptateurs supplémentaires pour brancher mon ancien équipement. Court: Depuis Apple a une fois de plus une joue autorisée.

la conscience de soi

Dans l'ensemble, me semblait être aussi hostile à la clientèle, que je voulais changer le système depuis plus de 15 ans. Mais mon livre de surface est maintenant utilisé au bureau, alors que je travaille toujours avec l'ancien MacBook Pro. Lorsque vous essayez de mettre à jour, deux conclusions étaient évidentes dans ma pratique de travail:

Tout d'abord, le Livre de surface était à peine plus rapide que mes trois ans de plus Macbook Pro. Et, bien que testeur crédible me avait demandé la vitesse deux fois promis. Peut-être était mon flux de travail dans l'utilisation combinée de Photoshop, InDesign, Acrobat, et toutes sortes d'applications web et de la communication.

En second lieu, pourrait moi non plus l'écran tactile amovible, intégré sous forme de comprimés quasi, ni le fonctionnement du stylet en option, si l'un des Cintiqe sauvé, convaincre que partiellement. Je poussais les problèmes après quelques jours de tests de conditionnement sur mes propres idiosyncrasies et abandonné.

Les vieilles habitudes?

Mais ils ne sont pas bien sûr de nouvelles expériences. Je savais encore de mes vieilles machines Windows. Jusqu'au début des années noughties je mets beaucoup de temps dans la maintenance du système. était souvent beaucoup plus que pour le vrai travail gauche. A cette époque, je voulais utiliser les machines selon mes idées, afin de profiter de tous les avantages techniques que possible. De telles affirmations sont un peu présomptueux comme ils sonnent d'abord. Ils veulent dire dans la vie quotidienne touchant constamment du matériel et des logiciels et surtout la préoccupation de ces questions - juste pour rester sur la balle.

À un certain moment, j'ai décidé mes fantasmes Das-get-me-too-encore à courir dans le désert pour envoyer. Pour cela une décision difficile était nécessaire. Ce qui a été appelé: complètement à se déplacer alors nouveau, basé sur Unix Mac OS X. Tous les ordinateurs ont été donnés ou donnés et tout à coup le rafistolage de l'ordinateur était terminée. Et j'ai finalement trouvé le temps pour mon travail réel.

Ma tentative de migration renouvelée était venu à la lumière ouvertement: le noyau n'a pas beaucoup changé à ce jour. Jours passés avec la mise en place des opérations dans Windows, simplement travaillé auparavant sur le chemin Mac. Je devais parcourir Google pour des solutions de contournement parce que la méthode standard pour la connexion Netzwerkgerätens ne fonctionnait pas et apparemment les lignes nécessaires pour charger les pilotes de périphériques du réseau. Avec tout cela, j'ai eu pendant des années ne sont plus faire face. Et je ne manque.

un exemple

Cela peut sembler tout oser quelque chose et pas très précis. La plupart des problèmes sont également plus individuellement, parce que vous en tant qu'utilisateur Mac surmontera tous les autres obstacles ont que moi, lorsque vous mettez à niveau vers Windows. Cependant, j'ai l'impression que le problème Mac Windows ne réside pas dans les détails, mais dans la compréhension fondamentale de l'utilisateur. Pour cela, un exemple typique Photoshopper:

Publicité de Microsoft me promet: grâce à l'affichage amovible je pouvais modifier mes images dans Photoshop aussi prima directement avec le stylet. Ceci est une grande fonctionnalité. J'aime faire du travail rude avec les raccourcis clavier et souris. Détail travail Je veux courir directement pittoresque avec le stylet sur l'écran entre les deux. Le Livre de surface me donne la technique en principe.

Mais il n'a pas vraiment. Je ne peux diminuer l'affichage quand je finis Photoshop avant. D'accord, je pense, est en effet compréhensible. En tant que comprimé sans se connecter à l'ordinateur hôte ne peut pas accéder à toutes les ressources, il a moins de pouvoir. J'ouvre alors mon un ou deux fichiers de gigaoctet à nouveau sur la tablette, je dois - senti - attendre plusieurs minutes jusqu'à ce qu'il soit chargé. Après cela, je ne peux pas vraiment continuer liquide à travailler avec le stylo. En mode tablette est disponible pour un tel travail de puissance de traitement assez simplement et de la mémoire. Il en résulte une « D'une certaine façon encore-mais-alors-mais-pas-situation » qui me fait le changement de surface dure.

A l'inverse considérés, il y a des produits d'Apple, cette fonctionnalité ne même pas. Voilà ce que j'étais en colère longtemps. Mais après avoir vu comment il fonctionne sur Windows, je pense pourquoi: les développeurs d'Apple fournissent des fonctions probablement que lorsque vous pouvez les utiliser sans restrictions. Donc, même pas en version bêta. Cela peut être la différence dans la philosophie du produit. Voilà pourquoi tant de gens créatifs sont les produits du monde Apple. Ils veulent travailler avec les appareils. Travailler sans être confronté à chaque tour des problèmes que résolus en grande partie. Ils restent encore plus fidèles à leur marque si cela de nombreuses fonctionnalités ne sont que des années plus tard ou jamais disponibles.

Convertir?

Je vais donc pour l'instant de ne pas utiliser ce terme même ancienne pour les convertis. Se référant à l'origine du changement de religion ou de conviction. la comparaison est farfelue pas du tout. Il suffit de penser que souvent courir des discussions de zèle fanatique à propos du système d'exploitation correct. Ceux qui aiment similaires, qui est l'essai "MS-DOS est calviniste« Umberto Eco a suggéré.

Une conclusion de la technologie personnelle de la Microsoft Creative Jam

Bien que les produits Apple sont de moins en moins répondu à mes attentes, le système d'exploitation est encore mieux. Pas nécessairement du point de vue technique, mais en tout cas du point de vue d'un utilisateur qui veut juste travailler.

Néanmoins, je peux comprendre quelqu'un qui se sent mal à l'aise dans la cage d'or Apple. Plus la gamme d'applications du monde Windows n'aurait pas manqué ou système plutôt lui-même permet d'optimiser. Mais il faut vouloir. Tant que l'on a affaire à vouloir même sans cela, il sera difficile de convaincre les 50 pour cent macos-partisans parmi les créateurs du changement du système.

Dommage, parce que les studios de surface ne sont pas seulement élégant, mais presque sexy. Une première étape dans la bonne direction, parce que le matériel sexy, le domaine d'Apple est en fait toujours été. Peut-être que les développeurs créent Microsoft repensant, trop tôt avec le système d'exploitation. rester éveillé!

Mots-clés
voir plus

Christoph Künne

Christoph Künne est co-fondateur, rédacteur en chef et éditeur de DOCMA. Les scientifiques ont étudié les portraits photographiés passionnés culturels et travaille depuis 1991 avec Photoshop.

produits similaires

3 commentaires

  1. Hallo Herr Kühne,
    für die nicht 50% Kreativen, die nicht mit Apple arbeiten, gibt es gute Gründe. Apple hat immer gemeint die Grafikern seien nur die Kreativen. Sobald es um die Integration von Computer und Maschinen ging, hinkte Apple Jahre hinterher, zum Beispile bei CNC-Maschinen und 3D-Drucker. Unter Windows, wo Messen und Steuern seit den Anfängen ein eigenen Bereich war, gab es da immer mehrere Anbietern für Hard und Software. So kann man unter Windows Hardware und Software in Bereich CNC 3D Fräsen und Laser-Schneiden nach seine Bedürfnisse auswählen und verhältnismäßig günstig einkaufen. Apple und auch Adobe bieten immer nur unviversal Lösungen mit total überfüllte Programme wie Photoshop. Moduläre Software wie zum Beispiel bei den 3d konstruktionssoftware Rhinoceros wäre viel sinnvoller.
    Bitte nehmen Sie auch einen Gegenkommentar von ein grafischen Windows Kollegen auf. Der wird sich doch wohl finden wenn nur 50% der Kreativen Apple nutzt.

  2. Nach 25 Jahren Mac-Fan-Boy und begeisterter Apologet des Reality-Distorsion-Fields von Hern Jobs, reicht es mir jetzt endlich auch (manch einer benötigt etwas länger). Apples elitäre Apothekenpolitik und ihre Verwandlung in ein Gemischtwarenmonster lassen mich als Anwender zunehmend verärgert (und mit zunehmend leeren Portemonnaie) zurück. Nachdem mein ansonsten voll funktionsfähiges MacBook Pro von Apple auf “vintage” gesetzt wurde, weigert (!) man sich dort, selbst einen 0815-Job wie einen Batterietausch vorzunehmen. Geht zur Not auch bei einem Computerschrauber oder per Youtube-Anleitung aber diese zunehmend verbreitete Haltung ist eine Frechheit.
    Mein neues Dell-Notebook ist eine hochwertige kleine Rakete und kostet gerade mal die Hälfte eines MacBooks. Windows 10 ist natürlich immer noch ein Alptraum an Usability aber als alter User seit den 80ern eher lästig als unlösbar. Nach etwa einer Woche sind alle Zusatztools installiert und die Tastenkürzel verinnerlicht. Im Büro (Grafik seit drei Jahrzehnten) werden die iMacs nach und nach ebenfalls durch PCs ersetzt werden.
    Apple wünsche ich noch schöne Jahre mit “innovativen” Kreditkarten und in der TV-Sparte.

  3. Ja die Gewohnheit ist ein Hund ;-). Kann nur jeden empfehlen, wenn es die Dose erlaubt, sich mit den div. OS in einer virtuellen Maschine vertraut zu machen. Dann hat man zumindest die Oberfläche schon mal zum Üben. Keine Ahnung wie oft ich versucht habe mir eine reine Surf- und Mailstation inkl. NAS und Cloudanbindung mit Linux einzurichten, das Terminal war für mich eher wie der Film mit Tom Hanks. Nachdem von VMware die Playersoftware entdeckt wurde, begann ich auf der Windows Maschine mit Linux genau so ein System einzurichten und siehe da nach ca. zwei Monaten wurde das Geübte auf einer eigenen Dose umgesetzt. Mac ist hier nur peripher in Verwendung, da die komplette Infrastruktur auf Win & Linux (Server) läuft. Aber es gibt Mac 10.14 in einer VM ;-).
    Warum dies so ist hat @docmatiker11941 sehr gut beschrieben. Die eierlegende Wollmilchsau Adobe hat sich schon ziemlich aufgebläht und verbraucht unnötige Resourcen, welche schlanke Win-Anwendungen für spez. Aufgaben einfach nicht benötigen und diese laufen auch klaglos als Portable- Version ohne installiert zu werden. Was wiederum bei mehreren Maschinen ein wesentlicher Vorteil ist. Video- Codierung, Fotos spez. Schärfen, Aufblasen und Verkleinern laufen schon länger in Einzelanwendungen bevor man Adobe bemüht. Will jetzt auch nichts über die Ausgabequalität sagen ;-). Letztendlich kann Apple die Preise nicht mehr wirklich rechtfertigen. Wer sich spez. für den grafischen Workflow eine Workstation bastelt od. basteln lässt kann ein Lied davon singen.

Laissez un commentaire

Cela pourrait vous intéresser

Fermer
Retour à bouton en haut
Fermer